Développé avec Berta.me

  1. ++ biographie 


    Née en 1968, Catherine Merdy a fait des études cinématographiques à l’Ecole Nationale Louis-Lumière.

    Caméraman et photographe de base, elle a vécu 27 ans à Paris, avant de s’installer en 2017 en Franche Comté.
    Elle travaille actuellement en résidence aux Ateliers d’Artistes de la Ville de Besançon.

    Son travail photographique est fortement marqué par l’esprit de liberté qui accompagne l’usage ludique de ce qu’elle nomme elle-même ses “toyscamera” : Lomo LCA, Lubitel, Holga, Sténopé,... des appareils jouets aux fonctions rudimentaires pour une pratique qui va à rebours de la perfection technologique.

    Elle collecte des images de son quotidien, l’appareil photographique faisant office de journal intime où s’écrit son histoire et celle de ceux quil’entourent. De cette prise de note régulière, Catherine Merdy va alors associer, multiplier et confronter les images collectées jusqu’à concevoir des visions “patchwork” d’une société aux multiples visages.

    Son travail n’a de sens que dans cette « pulsion » de déclencher l’appareil pour aller à la découverte des choses et des êtres. Il n’y a ici aucune mise en scène, aucune volonté de raconter une histoire pré-établie, ni de rapporter une œuvre documentaire. Elle traque la vie à l’état brut et ses associations sont un regard personnel sur notre monde contemporain.

    Après avoir exploré les murs de collages d’images photographiques, l’artiste se concentre sur le diptyque. Une image l’une sur l’autre, comme autant de points de montage de séquences cinématographiques. Ces séries se déclinent sous le titre «2.x».
    Après des errances parisiennes et bruxelloises, l’artiste part en résidence à Beirut au Liban réaliser la première série de «Par 2 là le monde».

    Histoire personnelle ou fiction, le travail de l’artiste oscille entre les deux. Elle joue de l’ambiguité. Dans «Nos vies heureuses», elle interroge ses souvenirs tout autant que les nôtres. Ces courtes histoires peuvent se lire comme les chapitres d’une autobiographie probablement fictionnée.

    Dans le projet «365», elle collectionne les dates gravées au sol sur les trottoirs parisiens. Lors de cette longue quête personnelle pour achever cette série apparaissent les prémisses de la notion de participatif dans le travail de l’artiste. Cet élément moteur de son travail se retrouve aussi dans le projet «Vous êtes là-bas je suis ici» où elle demande au public de lui écrire des cartes postales qui serviront de matière première à sa création. De la même façon, à l’édition de son fanzine «Je suis le chaos», elle demande au public de répondre sur un exemplaire mis à disposition dans l’installation.

    Les séries du «2» sont les prémisses de son travail plus actuel. Jouant avec leurs formats, leurs origines et leurs supports, elle ne cesse d’interroger les images : collages, installations, reproductions, destructions, éditions de fanzine, vidéos, dans un univers pop, coloré et parfois déjanté.


    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Résidences et Prix

    # Résidence Ateliers Vauban de la ville de Besançon (depuis sept 2017)
    # Photo d’Auteur, Photo d’Hôtel, Sélection 2009
    # Résidence à la Zico House à Beyrouth, Liban. 2005
    # Mention spéciale Attention Talent Photo Fnac 2000

    Bibliographie

    # The Parisien, fanzine-objet édité dans le cadre du PhotoBookFest Paris, 2015.
    # Deep in blue, livre objet autoedité en 50ex numéroté, 2012.
    # New York, ouvrage collectif, Collection Kharacter, Editions du Terrail // ISBN : 978-2879393315
    # 2, ouvrage monographique, Landscape productions, 2006 // ISBN : 9782952629904
    # Les pratiques pauvres, Yannick Vigouroux et JM Baeldner, Isthme Editions, 2005 // ISBN : 2 912 688 47 7

    Presse
    # « Instantanés de la vie urbaine, errance visuelle », Yannick Vigouroux, Exporevue.org, mai 2005
    # « French photographer delves into intensity of Beirut », Kaelen Wilson-Goldie, Daily Star, 30 mars 2005
    # « La photo n’est plus ce qu’elle était », dossier photographie contemporaine, Christian Gattinoni et Yannick Vigouroux, Réponse Photo, n°138, septembre 2003, p.61
    # «La vie en images », Isabelle Desobry, Axelle, n° HS juillet/aout 2000, p.35-37
    # « Attention talent », Journal des Galeries photo, n° spécial, juin 2000