Développé avec Berta.me

  1. ++ Je suis le Chaos

    Chaque jour, je découvre sur le fil d’actualité de mon compte Facebook un flux continu et discontinu d’images et de mots. Dans cet espace numérique qui a envahi nos vies et semble parfois même en être le prolongement, nous publions une quantité phénoménale d’images. Images d’actualité, d’archives, d’ordre privé ... tout se mélange. Publiées dans l’instant, elles apparaissent, disparaissent et ré-apparaissent au gré des «like» et des commentaires.

    Mais sur quelle image arrêter le flux ?

    Dans une période personnelle troublée, où je m’interroge sur le pourquoi nous faisons des images, alors que moi-même photographe, je n’en produis plus ou presque plus, je me suis immergée dans cette polyphonie de récits et de regards qu’est Facebook. J’ai choisi d’observer. J’ai regardé et j’ai lu. Pendant 5 jours, j’ai photographié mon écran et j’ai pris des notes.

    De cette récolte, j’ai tenté un ordonnancement possible. En vain ... du chaos, j’ai créé le chaos. Le fanzine «Je suis le chaos» est le résultat de cette expérience. Il a été présenté sous forme d’une installation : accroché au mur au dessus d’un «dégueuli» de confettis qui s’échappent, il était accompagné d’un exemplaire non personnalisé par des collages : un second exemplaire qui a été laissé à la disposition du public pour qu’il puisse répondre à ce chaos.

    A l’image du flux numérique, il ne peut y avoir de fin.

    Reprenant des feuillets du fanzine récupérés à l’imprimerie, j’ai créé par la suite un prolongement de ce chaos. J’ai créé à partir de ces images des oeuvres objets mélant l’impression, le collage et les confettis. Ces pièces se présentent en cadre vitrine fermé de dimension 30x40cm. Après avoir tenter la re-matérialisation des images dans un fanzine, je tente d’enfermer les pièces du chaos dans une vitrine.

    «Je suis le chaos» a été réalisé en juin 2014 lors du workshop avec l’Atelier Reflexe, sous la direction de Veronique Bourgouin au 116, Centre d’Art Contemporain de Montreuil.